BLOG

Tout savoir sur le NERF SCIATIQUE

nerf sciatique

Il n’est pas rare que des patients se présentent à la clinique en se plaignant de douleurs émanant de la fesse ou du bas du dos, descendant dans la jambe vers le mollet. 

QU’EST-CE QUE LE NERF SCIATIQUE ?

nerf sciatique

Le nerf sciatique est le plus volumineux et le plus long nerf du corps humain. Le nerf sciatique est presque aussi large qu’un doigt. Chacun de nos deux nerfs sciatiques est relié à la colonne vertébrale, au niveau du sacrum, ils sortent de la moelle épinière entre la quatrième et cinquième lombaire (L4 et L5), juste au-dessus du coccyx. Ils passent derrière l’articulation des hanches, traversent les fesses, et descendent derrière les jambes pour se terminer dans les pieds au bout du petit orteil.

Lorsque le nerf sciatique est comprimé, pincé, enflammé ou lésé, une douleur peut irradier le long du nerf sciatique. C’est en fait l’inflammation de ce dernier qui est à l’origine de la douleur. 

QUELS SONT LES SYMPTOMES DE LA SCIATIQUE ?

Habituellement, les symptômes sont ressentis d’un seul côté. La douleur suit la trajectoire du nerf sciatique, soit en passant par le dos, en descendant pas la fesse et par l’arrière de la cuisse. Plus la racine nerveuse est irritée, plus intenses seront les symptômes, lesquels peuvent varier d’une sensation intermittente d’élancements jusqu’à une sensation de brûlure, d‘une difficulté à marcher ou à bouger la jambe, d’une perte de force, de réflexes ou d’engourdissements.

Les symptômes sont généralement ressentis dans la jambe, mais c’est la colonne vertébrale qui en est majoritairement la source. Particulièrement, le manque de mobilité des os de la colonne vertébrale ou du bassin peut venir irriter la racine du nerf sciatique. Cette irritation nerveuse transmet un signal de douleur au cerveau. Quoique la blessure réelle soit à la racine nerveuse, la douleur peut être perçue comme provenant de n’importe où le long du trajet du nerf sciatique. 

QUELLES SONT LES CAUSES DE LA DOULEUR SCIATIQUE ?

L’association entre une douleur à la jambe et l’inflammation du nerf sciatique est souvent faite à tort. En réalité, si votre douleur n’est pas ressentie au centre de la fesse et de la jambe, les chances sont bonnes pour que votre nerf sciatique n’y soit pour rien. Un examen complet en clinique vous permettra de dissiper les doutes et de mettre le doigt sur la véritable cause de ce mal. Une des causes la plus commune de la douleur sciatique est la subluxation vertébrale. Elle peut être accompagnée d’enflure ou d’une hernie discale. Ceci peut irriter ou faire pression sur les racines du nerf sciatique. Le résultat peut être une douleur intense irradiant dans l’une ou l’autre ou les deux jambes. Parmi les gestes pouvant causer une sciatalgie, il y a les manoeuvres de flexion et de torsion avec un poids à bout de bras. La position assise prolongée, l’excès de poids et la sédentarité sont aussi des facteurs de risque. 

COMMENT PRÉVENIR LA DOULEUR SCIATIQUE ?

  • Entretenez la souplesse et la force musculaire de votre dos et de votre région abdominale par la pratique régulière d’une activité physique ;
  • Avant et après une activité physique exigeante, effectuez toujours quelques exercices d’échauffement et d’étirement ;
  • Si vous devez rester en position debout pendant une période prolongée, servez-vous d’un marchepied sur lequel vous pourrez déposer vos pieds à tour de rôle, en alternant toutes les cinq à dix minutes ;
  • Si, au contraire, c’est une position assise que vous maintiendrez durant de longues heures, permettez-vous des périodes de pauses afin de dégourdir vos muscles et articulations.

COMMENT DÉBLOQUER ET SOULAGER UNE CRISE DU SCIATIQUE ?

Si la douleur est déjà bien installée, l’examen clinique complet (tests orthopédiques, tests neurologiques, la palpation statique et dynamique) permettra de cibler les tissus inflammés. Une analyse biomécanique de votre colonne vertébrale, effectuée par un chiropraticien, aidera à guider les soins thérapeutiques afin de corriger efficacement le désordre neuro-musculosqueletique.

Le chiropraticien discutera avec vous d’un programme de traitements qui sera adapté à votre condition et vos objectifs de bien-être. Votre suivi chiropratique pourra également comprendre des recommandations d’exercices et d’étirements, des changements d’habitude alimentaire ou d’autres conseils santé visant à améliorer votre qualité de vie.

EST-CE QUE LA DÉCOMPRESSION DISCALE PEUT AIDER ?

La table de décompression neuro-vertébrale SpineMed représente la toute dernière technologie dans le domaine de la décompression non-chirurgicale pour les traitements conservateurs. Il s’agit de la plus récente technologie dans ce domaine approuvée par Santé Canada. Cette table est contrôlée par ordinateur et munie de capteur. La table étire la colonne vertébrale sans causer de résistance musculaire et de manière sécuritaire afin de libérer la pression sur les disques. C’est une technique de distraction très douce, d’une durée de 30 minutes, qui est proportionnelle au poids du patient. 

La décompression mécanique est un traitement sécuritaire et non chirurgical visant à soulager les patients souffrant de : 

  • Bombement ou hernie discale
  • Arthrose cervicale ou lombaire
  • Radiculopathie dans les jambes ou dans les bras (exemple : nerf sciatique)
  • Dégénérescence discale
  • Syndrome facettaire
  • Sténose spinale
  • Entorse lombaire

La décompression neuro-vertébrale pourrait donc être une bonne solution pour vous.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Un docteur en chiropratique est un professionnel de la santé de premier contact, aucune référence médicale n’est requise pour le consulter, à l’exception des cas de CNESST et SAAQ. Ses soins sont également couverts par la majorité des assurances privées. Le nombre de visites nécessaires est relatif à la sévérité de votre condition et à vos objectifs en matière de santé. La durée des soins chiropratiques varie donc d’une personne à l’autre.

N’hésitez pas à prendre rendez-vous avec Dr Patrick Gaudreau, chiropraticien pour en savoir davantage sur le traitement et la prévention des douleurs sciatiques.


Pour toutes autres informations, contactez-nous.

Source : Association des chiropraticiens du Québec | ACQ

819-775-9797

Tags :
Conseils Chiropratiques

Partager:

Venez nous rencontrer

Contactez-nous par téléphone ou laissez-nous un message, nous tenterons de répondre le plus rapidement et précisément possible à vos questions.